Retour sur les Semaines Sociales

Dominicale N° 122 (03/12/2006) - 1er dimanche de l’Avent (C)


Cette année, réunis au CNIT de la Défense, à travers conférences, forums, rencontres et messe présidée par notre évêque, 4000 personnes se sont réunis autour de l’enjeu : Qu’est-ce qu’une société juste ?

« Partout l’injustice est dénoncée, mais elle persiste sous de multiples visages, le chômage par exemple, une de ses formes les plus ravageuses de la cohésion sociale. Sans cesse elle resurgit et l’on attend de l’Etat qu’il lui apporte d’urgence une réponse. (...) Clairement, l’injustice est partout, évidente ou rampante : c’est l’un des problèmes-clés de notre société ; sinon le premier », déclarait Michel Camdessus, président des Semaines Sociales, avant l’ouverture de cette 81ème édition des Semaines sociales.

Une réflexion qui entend bien nourrir et élargir le débat politique à l’approche des échéances électorales de 2007, C’est dans cette perspectives qu’un large travail a été mené tout au long de l’année à l’issue duquel 12 propositions, parmi 600, ont été retenues. François Bayrou, Michel Sapin, Nicolas Sarkozy et Dominique Voynet étaient invités, lors des Semaines Sociales, à s’exprimer sur ces propositions. « Elles visent à introduire des changements hardis, tout en demeurant dans le domaine de ce qui est réalisable dans la France d’aujourd’hui, et sans répéter ce qui est déjà plus ou moins dans tous les programmes » a rappelé Michel Camdessus, Président des Semaines Sociales.

Pour que le thème de la justice continue à nourrir le débat politique et que chaque citoyen se l’approprie, les Semaines Sociales ont lancé une campagne via un site internet dédié :

www.unesocieteplusjuste.org

12 propositions pour une société plus juste :

1.- Assurer aux enfants les plus défavorisés le soutien nécessaire à une scolarité normale
2.- Mettre en place un véritable statut du travailleur
3.- Réformer le statut des entreprises pour assurer la priorité du travail sur le capital et établir des règles pour les rémunérations des dirigeants
4.- S’attacher par priorité à accroître la part des plus défavorisés dans la distribution des revenus
5.- Mettre fin au scandale des ghettos et des sans-abri
6.- Traiter avec respect les personnes en détention
7.- Renforcer, par un service civique obligatoire, la cohésion sociale
8.- Préparer l’avenir de la génération qui nous suit et non lui transférer par l’endettement la charge des problèmes d’aujourd’hui
9.- Contribuer à la construction d’une Europe de la cohésion sociale
10.- Accueillir dignement les immigrés
11.- Faire du co-développement des pays d’émigration africains une priorité de sa politique d’aide
12.- Tenir ses engagements financiers à l’égard des pays pauvres.

Père Hugues de Woillemont




Vous avez imprimé cette page à partir du site paroisse Chaville paroisseschaville.free.fr/article.php?id_article=286)