L’ Ars Sacré

Dominicale N° 150 (07/10/2007) - 27e dimanche du temps ordinaire (C)


3- L’EGLISE

Le narthex est une sorte de sas juste avant l’entrée de l’église. C’est un lieu de transition par lequel nous passons de la cité des hommes à la Cité céleste. C’est là que se trouvent les bénitiers pour que nous puissions nous signer avec l’eau en mémoire de notre baptême. Ce passage doit particulièrement être soigné car la qualité de notre prière dépend souvent de la manière avec laquelle nous y entrons.

La nef est ainsi appelée parce que sa voûte rappelle la coque renversée d’un bateau ; or les navires au moyen âge s’appelaient des nefs. L’Église catholique est souvent comparée à une barque, dont saint Pierre tient le gouvernail. Le peuple chrétien se rassemble donc dans la nef de l’église pour « faire Église. »

Le sanctuaire est l’endroit le plus important de l’église. On l’appelle aussi chœur par ce que c’est de là que chante le chœur des moines dans les abbatiales. C’est là qu’est célébrée l’Eucharistie et personne n’y entre en dehors de la messe. Le sanctuaire est nettement délimité, souvent par des marches, et il convient d’en respecter le caractère sacré, c’est-à-dire mis à part du reste de l’église, en vis-à-vis de l’espace profane. C’est là que le pain et le vin deviennent le Corps et le Sang du Christ et nul n’y entre sans un profond respect.

Le baptistère est placé soit à l’entrée de l’église, puisqu’il faut être baptisé pour participer au rassemblent dominical, soit près du chœur, puisque la célébration du baptême est en lien avec celle de l’Eucharistie. Il est important que le baptistère soit fixe afin que les parents puissent montrer à leurs enfants le baptistère dans lequel ils ont été baptisés alors qu’il n’en ont plus souvenir. Et nous ? Nous rendons-nous parfois en pèlerinage au baptistère où nous avons reçu la vie de Dieu ?

Le confessionnal est un meuble dans lequel le prêtre reçoit la confession de foi et l’aveu des péchés des fidèles et où ceux-ci reçoivent le pardon de leurs péchés. De nos jours, la pratique n’est plus à l’utilisation de ce meuble ; il n’en demeure pas moins qu’un lieu à la fois public et discret, dans l’église, est nécessaire à la célébration de ce sacrement.

Les vitraux ont deux usages : donner de la lumière à l’édifice et enseigner le peuple chrétien. Malheureusement cette deuxième fonction est parfois négligée par les artistes contemporains. Les vitraux illustrent les mystères de la foi ou les récits bibliques. Le catéchisme devrait pouvoir se faire, en l’absence de livres, en commentant les vitraux de l’église.

P. Xavier Schelker

Beaucoup d’entre vous nous ont demandé une petite formation sur la liturgie et l’ars sacré. Ars est un mot latin qui signifie art ou habileté. C’est ce mot qui est habituellement utilisé pour décrire tout ce qui est en lien avec l’action sacrée. Nous vous proposons donc cette année cette rubrique au fil de l’année, en guise d’éditorial.




Vous avez imprimé cette page à partir du site paroisse Chaville paroisseschaville.free.fr/article.php?id_article=405)