L’unité des Chrétiens

Dominicale N° 163 (27/01/2008) - 3e dimanche ordinaire (A)


La semaine du 18 au 25 janvier est, chaque année, la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, en raison de la fête de la Conversion de saint Paul, le 25 janvier.

La prière pour l’unité des chrétiens n’est pas une intention de prière facultative : c’est l’une des deux intentions de prière demandée par le Seigneur Jésus lui-même (l’autre intention étant la prière pour les vocations, en Mt 9, 38). « Que tous ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes un : moi en eux, et toi en moi. Que leur unité soit parfaite ; ainsi, le monde saura que tu m’as envoyé et que tu les as aimé comme tu m’as aimé. » (Jn 17, 21-23). La division et la mésentente entre nous sont un obstacle à la foi de beaucoup de nos contemporains ; l’unité et l’amour fraternel sont une condition nécessaire pour l’annonce de l’Évangile au monde.

Cette unité entre chrétiens est donc d’abord un don, une grâce, à recevoir de Dieu ; c’est pour cela qu’il nous faut prier ! L’unité est sans cesse à travailler : cette unité est à travailler autant avec les chrétiens des autres confessions chrétiennes qu’à l’intérieur même de l’Église catholique. L’unité des chrétiens - et la prière pour l’unité - est donc à obtenir en premier lieu au sein de nos propres communautés paroissiales. L’unité ne signifie pas l’uniformité : chacun est légitimement libre d’exprimer extérieurement sa sensibilité intérieure. Le témoignage que nous donnerons au monde ne sera pas celui de chrétiens tous dans le même moule, mais de chrétiens s’aimant fraternellement et se respectant mutuellement avec leurs sensibilités différentes. Et ce qui vaut pour les communautés paroissiales vaut également pour les familles chrétiennes qui sont des « Églises domestiques. »

La prière pour l’unité des chrétiens ne peut pas se limiter à une semaine par an ! Puissions-nous faire de nos familles et de nos paroisses des modèles de prière et d’unité pour que le monde, à nous voir nous aimer, croie que Jésus est le seul Sauveur de tous les hommes...

P. Xavier Schelker

 




Vous avez imprimé cette page à partir du site paroisse Chaville paroisseschaville.free.fr/article.php?id_article=445)