Partir en pèlerinage en Terre sainte

Dominicale N° 173 (20/04/2008) - 5e Dimanche de PÂQUES (A)


Nous serons 300 pèlerins du diocèse à partir en pèlerinage. Une cinquantaine de Chaville et de Ville d’Avray ! Le pèlerinage en Terre sainte est le pèlerinage aux sources de la foi chrétienne. La visite du sépulcre du Christ est le pèlerinage par excellence. Les pèlerinages chrétiens à Jérusalem commencèrent dès le lendemain de la mort du Christ, et la ville sainte des juifs devint rapidement aussi celle des chrétiens. On connaît la pèlerine Égérie, qui au 4e siècle depuis la Gaule, rejoint la Terre sainte. Elle voyage Bible au cœur. Elle veut voir les lieux où se sont accomplies les merveilles crues par la foi, y prier et s’édifier.

Dès 333, fut rédigé un itinéraire de Bordeaux à Jérusalem. Ce document précieux, ancêtre de tous les guides de pèlerinage, décrit les étapes de la route de Bordeaux à Jérusalem et renseigne sur l’organisation contemporaine et les gîtes d’étapes dont bénéficiait le pèlerin que l’on appelle "le paulmier", pèlerin des pas du Christ qui revient avec les palmes de Jérusalem.

La visite des lieux saints permet de lire la Bible avec un regard nouveau. Marcher sur les traces des Patriarches et des Prophètes, de Jésus-Christ et de ses Apôtres rappelle que la foi n’est pas une doctrine mais une aventure spirituelle engageante.

St Pierre s’adressant aux premiers chrétiens disait « Vous êtes les pierres vivantes » : les communautés chrétiennes qui nous accueillent et que nous pouvons rencontrer sont aussi des ‘lieux saints’. Depuis les temps apostoliques, elles permettent la prière et la célébration de l’eucharistie mais aussi l’accueil des pèlerins, l’annonce de la foi et le service de la charité. Sans la présence de ces pierres vivantes, les sanctuaires peuvent devenir des musées religieux.

Le pèlerinage permet de mieux découvrir le Christ en parcourant des lieux où il a vécu sa vie d’homme, sa mission, sa mort et sa résurrection : Nazareth où le Verbe s’est fait chair, Bethléem où il se livre à nous comme Pain de Vie, la Galilée et le bord du lac de Tibériade où il a enseigné, guéri, consolé, nourri la foule, formé les premiers disciples, jusqu’à Jérusalem où « tout est accompli », avec le Cénacle, le Saint Sépulcre...

Nous revivrons dans son cadre l’Histoire Sainte des Patriarches et des prophètes, des Apôtres et des disciples, de la Sainte Famille et de l’Église. Nous nous efforcerons de faire de ce voyage un chemin intérieur, avec des célébrations quotidiennes, des enseignements, des temps de silence et de prière sur les lieux saints. Tout cela dans un climat fraternel et une ouverture aux réalités humaines complexes.

Comme toute démarche de pèlerinage, nous n’oublions pas ceux et celles qui n’ont pas pu répondre à cette proposition : nous pouvons vivre ce temps en communion de prière, et nous portons vos intentions pour les déposer sur les lieux saints.

Père Hugues de Woillemont




Vous avez imprimé cette page à partir du site paroisse Chaville paroisseschaville.free.fr/article.php?id_article=466)